Mairie de BAZOCHES LES GALLERANDES-IZY
Mairie de BAZOCHES LES GALLERANDES-IZY

Dans Les Ouches

Mme VILLARD Lucette - 36 Gueudreville

45480 BAZOCHES BAZOCHES LES GALLERANDES

Tél : 02 38 39 38 03

Mail : les-ouches@orange.fr

Site internet : www.dans-les-ouches.fr

Association « Dans les Ouches » - Présidente : Lucette VILLARD

Exposition « Louis Joseph SOULAS … témoin de son temps   1905-1954 »
Salle des Fêtes de Bazoches du 1er au 11 octobre 2017

Le 24 juin 1988, le Collège de Bazoches prit le nom de « Collège Louis Joseph Soulas », une dénomination judicieusement choisie puisque par les fenêtres de l’établissement les élèves pouvaient contempler la plaine de Beauce qui s’étendait devant eux telle une gravure de Louis Joseph Soulas, artiste peintre graveur beauceron. C’est Madame Soulas, Veuve du graveur, qui vint dévoiler les plaques ornant alors le fronton de l’établissement : la reproduction de la gravure « le moulin aux trois clochers » ainsi que celle de la signature de Louis Joseph Soulas.

En prévision du trentième anniversaire de ce baptême, l’Association « dans les Ouches » a consacré sa dernière exposition à l’œuvre de Soulas. En premier, des panneaux présentaient une biographie de l’artiste, une brève histoire du Moulin de Lignerolles souvent présent dans ses œuvres ainsi que les trois collèges successifs de Bazoches. Ensuite grilles et vitrines d’exposition montraient les différentes facettes des talents artistiques du Beauceron.

Ont honoré l’exposition de leur présence : J.P. SUEUR Sénateur, M. GAUDET Président du Conseil Départemental, M. DUBOIS Députée Conseillère Départementale, J. CITRON Maire de Bazoches,  T. BORDES-SOULAS, M.C., G. et A. SOULAS Filles de l’artiste, N. KERRIEN Maire adjoint à la Culture à Orléans, M BOURGEOIS Président de la CCPLN, A.M. BOULIC Principale du Collège Louis Joseph Soulas, Y. THOMAS Président de l’Association « Soulas … mémoire d’une terre gravée ».

Soulas, bien que né à Orléans en 1905, grandit dans la maison familiale, tout près du moulin, à Lignerolles, petit hameau de Coinces sur la route de Patay. Son père, tout à la fois agriculteur et apiculteur, était passionné par le dessin. Très jeune, Louis Joseph montra de telles dispositions pour le dessin que son père n’hésita pas à l’envoyer à Paris en 1917 à l’Ecole de dessin des Gobelins puis en 1918 à l’Ecole Estienne pour y apprendre la gravure sur bois. A l’âge de 15 ans, il fut admis au Salon des Artistes Français à Paris. A 17 ans, il entrait dans la vie professionnelle et ses qualités de graveur sur bois furent vite appréciées.

Après divers petits travaux, il entra à la Banque de France où il gravait les modèles de billets. Sa rencontre avec André JACQUEMIN lui permit d’apprendre la gravure sur cuivre à l’eau-forte, technique qu’il adapta par la suite pour graver le cuivre au burin. C’est à l’illustration de textes publiés dans des éditions de luxe qu’il se consacra tout en gravant ses paysages de Beauce. Chaque ouvrage comportait alors de nombreux « bois » gravés par L.J. SOULAS : Raboliot de M. GENEVOIX, Thérèse Desqueyroux de F. MAURIAC, Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres de Ch. PEGUY …

En 1939, le ministre Jean ZAY le nomma Directeur de l’Ecole des Beaux-Arts à Orléans … La guerre survint. Soulas fut mobilisé, fait prisonnier en Poméranie en juin 1940 puis libéré pour raisons médicales en 1941. Lorsqu’il rentra à Orléans, ce fut pour constater que son domicile avait été complètement détruit par les bombardements en juin 1940. Son épouse et ses cinq enfants réfugiés à Lignerolles étaient sains et saufs mais il avait tout perdu. Il reprit son travail et recommença à graver. Portraits de prisonniers, scènes de camps et ruines d’Orléans se mêlèrent aux innombrables gravures de Beauce ou d’ailleurs en France. Son œuvre était unanimement reconnue dans la communauté des Beaux-Arts ; l’Académicien Maurice GENEVOIX lui remit la légion d’honneur en 1950. Louis Joseph SOULAS est décédé brutalement en 1954, laissant derrière lui une œuvre immense : des centaines d’estampes, des peintures mais également des écrits illustrés tels que La gerbe noire, les bêtes de la nuit. De nombreux musées en France et à travers le monde conservent ses estampes.

Dès le mois de janvier 2017, trois des filles de l’artiste, Thérèse SOULAS-BORDES, Marie-Claire et Geneviève SOULAS, ont très favorablement accédé aux demandes de l’Association « Dans les Ouches » qui a conçu et réalisé l’exposition. Tous les objets, les livres ainsi que les œuvres exposés provenaient exclusivement de leurs collections personnelles … Grâce à la collaboration de Madame BOULIC, principale du Collège, ce sont tous les Collégiens ainsi que les Elèves des classes de CM2 futurs collégiens, et une classe du Collège Louis Blériot de Toury, qui ont visité avec intérêt l’exposition. Faute de scolaires le mercredi après-midi, l’Association a invité les « Anciens Jeunes » de Bazoches ; ils n’ont pas été avares de commentaires tant les œuvres de Soulas témoignaient de leur « jeune temps ». Soulas avait avant tout le souci de la vérité de ce qu’il donnait à voir et à ressentir … Pour compléter l’exposition, Christiane NOIREAU, auteur du livre « Soulas … mémoire d’une terre gravée » assura une conférence. En une dizaine de jours sont passés un millier de visiteurs ; le livre d’or témoigne de leur satisfaction… La visite pouvait se poursuivre dans les rues du village ; sur les grilles du Collège, de la Mairie et de la CCPNL étaient présentés des panneaux illustrés de gravures de Soulas, prêtés par l’Association « Soulas … mémoire d’une terre gravée.

Comme Roger SECRETAIN, rendons hommage à Louis Joseph SOULAS qui nous a laissés de nombreux témoignages et dont la mémoire perdurera pour les 650 jeunes qui l’ont découvert.

 « Son burin, si appliqué à tracer le trait véridique et concret comme son père et son grand-père avaient tracé des sillons en Beauce, était un instrument de poésie, d’imagination, de passion, et il fallait qu’il le freinât pour obéir à une plus haute esthétique. Mais il savait aussi écrire, et parler, et raconter, et inventer. »
                                           Roger SECRETAIN  (1902-1982) – Journaliste et écrivain

Heures d'ouverture du secrétariat:

Bazoches les gallerandes:

Lundi et mardi de 9h à 12h

Mercredi de 16h à 19h

Jeudi et vendredi de 13h30 à 16h

Les premiers samedis du mois de 9h30 à 11h30

(Pas de permanence le samedi en juillet et aout)

 

Izy:

Les 1er et 3ème mercredis de chaque mois de 13h30 à 14h30

(Pas de permanence au mois d'août)

Coordonnées

Mairie de Bazoches Les Gallerandes
62 Grande Rue

45480 Bazoches Les Gallerandes

Tél. : 02 38 39 40 01

Fax : 02 38 39 36 30

 

Mairie d'Izy

1 Place de la Mairie

Tél : 02 38 39 35 58

 

Email Bazoches-Izy: mairie-bazoches-gal@wanadoo.fr

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mairie de Bazoches Les Gallerandes-Izy